Présentation des Journées Philosophiques de Vouillé

Publié le par ADOV Vouillé

Les « Journées philosophiques de Vouillé » existent depuis une quinzaine d’années.

D’abord centrées sur des questions et des thèmes spécifiquement philosophiques, elles ont évolué, au cours des cinq dernières années, vers des thèmes de réflexion plus ouverts sur la culture contemporaine. Cette évolution, qui a coïncidé avec la part que prend désormais Jean-Pierre Cometti dans leur conception et leur élaboration, répond à plusieurs objectifs. Le premier, celui d’ancrer davantage la réflexion philosophique dans un contexte contemporain, avec le souci d’aborder des questions qui puissent avoir un sens, et pourquoi pas un impact, à l’égard des préoccupations propres à des politiques locales en matière de culture, d’éducation, mais aussi d’aménagement.

Cet objectif est immédiatement associé, comme il va de soi, au désir de répondre aux attentes d’un public élargi. Une autre motivation, elle-même liée aux deux précédentes, concerne en outre le livre et la lecture, ainsi que les moyens à mettre en œuvre en vue d’une sensibilisation du public. Cette motivation spécifique entre étroitement en relation avec la médiathèque de Vouillé, dont la vocation est précisément de s’ouvrir prioritairement sur les cultures contemporaines. Le choix des thèmes des deux dernières années, ainsi que celui des deux années à venir, a été délibérément commandé par cette finalité. Le travail qui a été effectué dans les écoles en fait aussi étroitement partie.

Ces choix n’ont toutefois pas seulement porté sur les thèmes, mais aussi sur les intervenants. Dans tous les cas, nous nous sommes efforcés d’associer à ces journées des conférenciers dont la notoriété et les compétences, qu’elles soient de type universitaire ou professionnelle, dans les domaines concernés, répondaient aux objectifs fixés, et s’étaient déjà illustrées dans des publications. Les livres dont ils sont les auteurs, ont été présentés, chaque fois, à l’occasion des « Journées ».

Qu’il s’agisse de Roger Pouivet, de Pierre Livet, de Jacques Morizot, de Manuel Carrilho (ex. ministre de la culture du Portugal), de Jacinto Lageira ou de Jean-Pierre Cometti lui-même, pour ne citer que ces exemples, tous sont connus, dans leur domaine, pour les travaux qu’ils ont consacré à tel ou tel aspect de l’art ou de la culture d’aujourd’hui.

Jean-Pierre Cometti, outre ses diverses publications et traductions, est engagé depuis de nombreuses années dans un travail d’édition dont la philosophie et la culture contemporaine sont les dominantes majeures. La collection « Tiré-à-part », née il y a plus de dix ans, et consacrée à la traduction de texte contemporains inédits en français, en offre l’illustration, ainsi que la collection « Quad », aux Presses de l’Université de Pau, ou la collection des essais, dans la série « A rebours », aux éditions de la Lettre volée à Bruxelles.

Dans ce cadre-là, il était nécessaire qu’une partie des journées fasse l’objet d’un livre. Le livre L’Ethique de la philosophie, publié aux éditions Kimé en 2003, a permis de réaliser ce vœu. Mais le plus important, dans cette perspective, tient à la conviction que dans l’état actuel des choses, c’est-à-dire, dans l’état actuel de la discussion et de l’édition, une lourde menace pèse sur tous les domaines qui relèvent de la réflexion et de l’analyse critique. Les difficultés que rencontrent la philosophie et les sciences sociales et humaines, à un moment où on en a manifestement les plus besoin, réclament impérativement un sursaut que seule une activité militante et les possibilités qu’offre encore l’édition, rendent encore possible. Le « déficit de l’imaginaire » dont parlait un auteur comme Cornelius Castoriadis, reste en ce sens le défi auquel nous devons faire face. A leur échelle, et avec les modestes moyens dont elles disposent, les « Journées philosophiques de Vouillé », ainsi que les conférences qui les accompagnent et les préparent tout au long de l’année, les projets conçus pour la médiathèque, sont destinées à y répondre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article